L’or sur la Garonne à Mancioux (31)

Voici un rapport trouvé, à vérifier.

 Fouilles de Cartier en 1910 au cours des travaux du canal
Carte Saint-Gaudens 1059-3x   488-96

Coupe de terrain
terre végétale
8 mètres  Graviers aurifères agglomérés avec des sables et limons
– Au fond, galets élimines = 30g or/tonne = 75 g/m3 de sables lavés = 15g /m3 de tout venant
Fond rocheux calcaire grossier, marnes, grès à fossiles marins, conglomérat, sables ligniféres et calcaire, marbres de l’étage éocène disposés en banc parallèles très redressés et orientés Nord 45 °ouest

La Garonne a fini par percer ce barrage naturel pour y frayer son lit. La gorge actuelle s’étend entre la chaussée de l’usine à l’amont et le confluent de la Garonne et le la Noue en aval.
Cette couche de gravier a formé une des terrasses de la vallée. Couche au droit de l’usine EDF sur le plateau situe à l’ouest de la Garonne, Entre la rivière et le pied des collines de Mancioux sur 100 m de large. La base est à 4 mètre environ au-dessus du niveau de la Garonne à l’étiage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *